Natural Term

L’artiste transforme un arbre mort de 110 ans en une bibliothèque gratuite et c’est époustouflant !

Accueil » Inspiration » L’artiste transforme un arbre mort de 110 ans en une bibliothèque gratuite et c’est époustouflant !

Cette petite bibliothèque a attiré beaucoup d’attention ! Oui, elle a été construite à l’intérieur d’un vieil arbre mort et c’est gratuit pour les lecteurs. « Prenez un livre, partagez un livre », indique la pancarte sur la porte. Elle incite les gens à entrer, emprunter des livres de fiction et admirer l’incroyable travail de Sharalee Armitage Howard de l’Idaho.

La femme a raconté que le tronc de ce vieux peuplier commençait à pourrir. Elle a donc décidé d’enlever les branches qui pourraient créer un danger pour les conducteurs en tombant sur la route. Habituellement, la durée de vie de ces arbres est de 40 ou 50 ans, bien que certains spécimens puissent vivre jusqu’à 150 ans.

Le peuplier qui se trouve dans la cour de Howard avait 110 ans. Cette énorme souche d’arbre a donné à l’artiste l’idée de créer une bibliothèque gratuite. En effet, c’était quelque chose dont elle rêvait depuis un certain temps.

La création de Howard est un plaisir pour les yeux! Il a l’air confortable grâce aux lumières intérieures et extérieures, la porte vitrée et le joli toit. Il y a égalementun escalier menant de la route vers l’arbre.

Inutile de dire que l’idée d’une bibliothèque gratuite à l’intérieur de l’arbre a été soutenue par de nombreux internautes ! Ils n’ont pas hésité à exprimer leur admiration sur Facebook.

Magnifique et inspirant ! Merci beaucoup d’avoir créé cela et d’avoir partagé votre amour de l’art et des livres avec le monde !

J’adore !!! Vous êtes la meilleure !!!

L’artiste a écrit : 

C’est génial de savoir qu’il y a autant de gens qui apprécient le fait que l’art (sous toutes ses formes) fait du monde un lieu plus agréable pour vivre.

L’art nous unit ! De plus, l’idée de Howard encourage les gens à lire sans avoir à dépenser de l’argent pour acheter des livres. Ainsi, le nombre de visiteurs de la bibliothèque et de livres échangés pourrait être la meilleure récompense que la femme puisse recevoir.

Likez cet article sur Facebook

VOUS AIMEREZ AUSSI