3 habitudes de sommeil qui ruinent votre sommeil (et comment les surmonter)

Nous, les humains, sommes notoirement mauvais à dormir suffisamment. Les théories abondent quant à la raison pour laquelle c’est, mais peut-être la meilleure réponse est plutôt simple: trop d’entre nous sous-estiment l’importance de bonnes habitudes de sommeil.

Comme nous le découvrirons dans la recherche ci-dessous, cela s’avère être plus qu’une simple théorie.

Il y a encore d’innombrables autres qui seraient comme pour améliorer la qualité de leur sommeil et ne savent pas comment. Ces gens ne comprennent pas pourquoi leur sommeil est mauvais. Ils ont “tout essayé” et sont toujours incapables de cultiver et de maintenir des habitudes de sommeil saines.

Mais bien dormir est plus que de savoir quoi faire. Il est tout aussi important de savoir quoi pas faire. Comme vous le découvrirez bientôt, la plupart d’entre nous ont des comportements de sommeil plutôt atroces.

Avant d’entrer dans les trois habitudes de sommeil qui ruinent votre sommeil, il est essentiel de discuter des bases de la science du sommeil. Si certaines de ces informations semblent familières, c’est parce que c’est partout.

Nous fournirons également des informations sur les dernières recherches.

Allons-y alors!

L’Importance du sommeil (encore une fois…)

Le sommeil est le couteau Suisse de la santé. Lorsque le sommeil est déficient, il y a la maladie et la maladie. Et quand le sommeil est abondant, il y a de la vitalité et de la santé.”~Matthew Walker (source)

Okay, so for many of you, the following will sound commea broken record. But here we go Encore une fois : les fonctions vitales de se reposer suffisamment:

– Élimination des toxines du cerveau (qui aident à prévenir la démence …)

– Conservation de l’énergie (éviter l’épuisement…)

– Améliore les performances personnelles

– Modulation of the immune response (So you’re passick all the time…)

– Cognition normale (être capable de réellement penser …)

– Favorise la vigilance et les temps de réponse appropriés (vous vous sentez réellement vivant lorsque vous êtes éveillé…vous permettant ainsi de répondre plus vite qu’une limace.)

– Prend en charge la santé mentale

– Favorise la santé physique

Euh, ça sonne assez important.

Le manque de sommeil est également impliqué dans plusieurs conditions médicales graves, y compris l’anxiété, la dépression, le diabète, les maladies cardiaques, l’hypertension artérielle (hypertension) l’obésité et d’autres.

Une étude de 2018 menée par des chercheurs des National Institutes of Health (NIH) a révélé qu’une seule nuit de mauvais sommeil entraînait l’accumulation de bêta-amyloïde dans le cerveau. L’accumulation de bêta-amyloïde dans le cerveau est considérée comme l’une des principales causes de la maladie d’Alzheimer.

La Recherche Est En: Les Mauvais Dormeurs Sont Partout

‘You know lack of sleep can make you grumpy and foggy. You may pasknow what it can do to your sex life, memory, healthy, looks, and even ability to lose weight.’ ~ Camille Peri, WebMD ( source)

Dans une enquête de 11 006 personnes commandée par Royal Philips, des adultes de 12 pays (Australie, Brésil, Canada, Chine, France, Allemagne, Inde, Japon, Pays-Bas, Singapour, Corée du Sud et États-Unis) ont été interrogés sur leurs attitudes, perceptions et comportements) sur le sommeil.

La principale conclusion? Juste 50 pour cent des adultes dans le monde citent un manque de repos suffisant comme ayant un ” impact majeur sur leur santé globale et le bien-être.”Mettez une autre façon, la moitié des adultes don’t know/penser ce sommeil est une composante essentielle de la santé personnelle.

Quelques autres résultats intéressants plutôt embarrassants de l’étude:

– En moyenne, les adultes dorment moins de 7 heures par nuit.

– 63 pour cent dorment plus le week-end pour ” rattraper le sommeil.’

– 40% déclarent que leur sommeil s’est aggravé au cours des cinq dernières années.

– 69% essaient d’améliorer leur sommeil en regarder la télévision

– …57 percent tried a set bedtime/wake-up schedule. (Notice that this is 12 percent lower than those who penserwatching the tube is better for inducing sleep.)

– 80 percent want to improve the quality of their sleep…

– …60 percent of those have never asked their doctor for advice.

– Seulement 14 pour cent ont cherché la santé d’un spécialiste du sommeil

75 pour cent des adultes énumèrent au moins une condition médicale qui affecte leur sommeil. L’insomnie (37% des répondants à l’enquête) est la plus courante, suivie par:

– Ronflement: 29%

– Travail posté trouble du sommeil: 22%

– Douleur chronique: 14%

– Apnée du sommeil: 14%

– Syndrome des jambes sans repos: 9%

– La narcolepsie: 3%

– Autres (non inscrits): 9%

So, let’s get this straight. 80 percent of us want to rest better – and 69 percent of us penserthat turning the T.V. on will help.

Oh, boy. Nous avons un peu de travail à faire.

Trois Habitudes De Sommeil Ruiner Votre Sommeil

‘If you suffer from consistently poor sleep, implementing standard sleep hygiene tips …likely won’t be enough.’ ~ Nick Wignall, Psychologist and Sleep Specialist ( source)

It isn’t possible to ‘hack’ your way to a night of better sleep. You can try darker curtains, noise machines, less light, lower room temperature, and the comme- but if you have consistently bad habits, any improvement in sleep quality is unlikely to last.

Il est absolument crucial d’étouffer les mauvais comportements avant le coucher dans l’œuf, ce qui comprend les éléments suivants:

Avez-vous déjà frappé le foin tôt à cause d’un grand jour demain?”Bien que votre tête ait pu être au bon endroit, cela indique presque certainement des habitudes de sommeil déroutantes.

Nous avons tous des cycles d’horloge internes – pour le meilleur ou pour le pire. Notre corps entre dans un rythme d’une manière très difficile à interrompre. Se rendre au lit tôt à cause d’une occasion spéciale ne fera rien d’autre que de jeter notre rythme circadien plus détraqué.

In all likelihood, your body will pasbe ready to go to ‘shut down.’ And you’ll probably just lay in bed awake. The longer this goes on, the more likely you’re training the subconscious part of your brain to associate bedtime with arousal.

Le correctif : Don’t go to bed if you’re pastired. Those with an overactive mind will probably end up thinking about something. This may create or exacerbate disadvantageous nighttime habits.

(Note: alors que de nombreux chercheurs ont été sur la même page en ce qui concerne les inconvénients de dormir, principalement qu’il interrompt le rythme circadien, certaines recherches très récentes ont montré que couché dans le lit le week-end peut prolonger la durée de vie. Allez comprendre!)

Here’s one that is quite surprising: we don’t actually accumulate ‘sleep debt.’ At least pasany sleep debt that can be ‘repaid.’ While sleeping in on the weekends to atone for lost shut-eye during the week seems commecommon sense, it turns out that there’s no scientific evidence that something commea sleep debt actually exists.

Certains spécialistes du sommeil estiment que les conséquences du sommeil ressemblent à celles du décalage horaire social.”Fondamentalement, notre horloge interne ne correspond pas à l’heure réelle, mais plutôt qu’un fuseau horaire différent étant le catalyseur, la cause réelle est un horaire de sommeil faible.

Pour illustrer le concept de décalage horaire social, disons que vous restez debout deux heures plus tard le vendredi et le samedi soir et que vous vous réveillez deux heures plus tard le samedi et le dimanche matin. Les effets sont les mêmes que le croisement de deux fuseaux horaires. Pire encore, les symptômes du décalage horaire social-fatigue chronique, irritabilité et “brouillard cérébral” – durent jusqu’à quelques jours.

Le correctif : Tout en allant au lit et se réveiller en même temps sept jours par semaine peut sembler peu attrayant pour certains, il est tout simplement la meilleure pratique pour obtenir adéquate, sommeil de qualité.

Beaucoup d’entre nous la tête au lit après une longue et harassante journée et à attendre leur esprit juste se fermer. Bien sûr, cela ne fonctionne pas de cette façon.

Tout comme un jet jumbo doit glisser sur la piste et appliquer les freins, votre cerveau puissant doit glisser lentement pour se reposer et avant de s’arrêter complètement dans le sommeil. La stimulation mentale ne s’arrête pas seulement quand on monte au lit.

Plus votre cerveau est actif pendant la journée et surtout juste avant le coucher, plus la période de liquidation est longue. En comprenant ce point, nous pouvons initier des changements qui peuvent faire toute la différence pour notre qualité de repos.

La Solution: tout d’abord, sachez que votre cerveau a besoin de temps pour s’arrêter. Ne vous attendez pas trop, trop vite. Deuxièmement, ajustez vos priorités et votre calendrier pour permettre une période de liquidation de deux heures.

Dans ces quelques heures, s’abstenir de tout travail intellectuel lourd. Vous obtenez à l’aise avec l’attitude que vous vous dirigerez au lit tôt. Restez au téléphone et loin des écrans numériques de toute nature. Renoncer à toute impulsion à consommer de la nourriture ou des boissons (en particulier la caféine ou l’alcool) pendant cette période.

Réflexion finale sur L’amélioration de vos habitudes de sommeil

Former de nouvelles habitudes – et éliminer les anciennes-prend du temps et de l’engagement. Alors que vous continuez à éliminer vos mauvaises habitudes de sommeil et à les remplacer par des options plus saines, vous vous habituerez progressivement aux changements. Ensuite, vous récolterez la belle récompense d’une bonne nuit de sommeil chaque nuit.

VOUS AIMEREZ AUSSI